GEstion raisonnée de la Récolte de BOIS Energie

Le projet Gerboise vise à :

  • Mettre à disposition des opérateurs de terrain des recommandations et conseils concernant les pratiques de récolte de compartiments supplémentaires, menus bois notamment. Ces recommandations concerneront à la fois la fertilité et la biodiversité. Elles constitueront une actualisation du Guide « La récolte raisonnée des rémanents en forêt » édité par l’ADEME en 2006.
  • Evaluer des outils d’aide à la décision (quantification de l’exportation d’éléments minéraux), utilisables à terme par les opérateurs de terrain.
  • Améliorer les connaissances des pratiques de récolte pour la production de plaquettes forestières.

Le projet GERBOISE s’étale sur deux ans, mais s’inscrit dans une perspective plus longue (10 ans) afin de suivre et d’intégrer les évolutions des connaissances, des besoins des utilisateurs et des pratiques de récolte. Il associe des gestionnaires, des chercheurs et experts impliqués dans des travaux de recherche et développement sur la gestion des sols forestiers, de la biodiversité et du développement de la mécanisation en forêt.

Les mesures du monitorring

Les rubriques ci-dessous décrivent le principe des différentes mesures de terrain appliquées dans GERBOISE et proposent (quand disponible) des vidéos tournées lors des sorties impliquant les partenaires INRA Grand Est.

Bois mort

La mesure de terrain consiste à peser la quantité de bois mort au sol, avant et après exploitation.

Les mesures se font dans un transect de surface connue, tracé avant exploitation, et retrouvé après exploitation (= après abattage et débardage des bois).
Les pesées sont rapportées par classe de diamètre.

Pour chaque placette des échantillons représentatifs de chaque classe de diamètre sont rapportés au laboratoire pour qualification de l’humidité et des contenus en minéraux.

Vidéos "Bois mort"

Peuplement

La mesure de terrain consiste à mesurer les diamètres d’environ 70 arbres en partant du transect tracé pour la mesure de bois mort et en évoluant perpendiculairement à celui-ci.

Les arbres représentatifs des 100 plus gros à l’hectare (les arbres dominants) sont mesurées en hauteur totale et en hauteur de décrochement (hauteur à laquelle le diamètre diminue brusquement, en général, hauteur de la première branche verte, proxy de la hauteur de Delevoy)

Un second inventaire après coupe permet de déterminer quels arbres ont été prélevés afin de qualifier l’éclaircie.

Bois vert

La mesure de terrain consiste à prélever des échantillons de bois sur parcelle juste après abattage.

Les échantillonnages se font sur quelques javelles répartis sur la parcelle ou autour quelques points si les arbres ne sont pas rassemblés en javelle. Les lieux d’échantillonnage sont localisés.

Pour chaque javelle/point d’échantillonnage, les espèces représentées sont identifiées.
Pour chaque espèce présente, des échantillons (5 ou 6) représentatifs des différents diamètres sont prélevés. Depuis la rondelle du pied de l’arbre jusqu’aux brindilles et au éventuels feuillages.
Les échantillons sont rassemblés par point et espèce dans des sacs identifiés. Les rondelles trop imposantes pour être ensachées sont marquées en surface.

Les échantillons sont rapportés au laboratoire pour qualification des circonférences, de l’humidité et des contenus en minéraux.

Vidéos "Bois vert"

Bois bord de route

La mesure de terrain consiste à prélever des échantillons de bois sur place de dépôt (= bord de route) juste avant broyage.

Les points d’échantillonnage se font par tas s’ils existent ou en plusieurs points de longues piles.

Comme pour le bois vert, pour chaque tas/point d’échantillonnage, les espèces représentées sont identifiées.
Pour chaque espèce présente, des échantillons (5 ou 6) représentatifs des différents diamètres sont prélevés. Depuis la rondelle du pied de l’arbre jusqu’aux brindilles et au éventuels feuillages.
Les échantillons sont rassemblés par point et espèce dans des sacs identifiés. Les rondelles trop imposantes pour être ensachées sont marquées en surface.

Les échantillons sont rapportés au laboratoire pour qualification des circonférences, de l’humidité et des contenus en minéraux.

Vidéos "Bois bord de route"

Impact au sol

La mesure de terrain consiste à mesurer les impacts au sol le long d’un ligne traversant la parcelle exploitée.

Pour chaque passage d’engin identifié, on relève la distance sur la ligne, la profondeur de l’ornière (hors bourrelet) et l’épaisseur de rémanents.

Vidéos "Impac au sol"

Mesures de laboratoire

Les mesures de laboratoire nécessitent de sécher les échantillons 48 à 72 heures à 65°C.

Les échantillons sont pesés avant et après séchage pour mesurer leur taux d’humidité.

Une fois secs, les échantillons sont réduit à l’état de poudre en trois temps : 1) morcelage à l’aide d’un élagueur (gros sécateur) ; 2) broyage grossier dans un broyeur à marteaux ; 3) broyage en poudre dans un broyeur à anneaux.

Vidéos "Mesures de laboratoire"

Sol

La mesure de terrain consiste à relever 2 échantillons représentatifs des sols du peuplement.

Les échantillons sont envoyés à l’analyse sur le centre INRA de Harras.

Autres vidéos à voir :

Broyage à Saverne le 4 janvier 2017 : Sortie de gros morceaux par Laurent, en forêt de Jouy le 24 mai 2016 :

170104_Saverne_Broyage_x24.mp4 (19.4 MB) Piboule Alexandre, 03/16/2017 06:19 pm

160524_Muscles.MP4 (63 MB) Piboule Alexandre, 03/16/2017 06:20 pm

Also available in: PDF HTML TXT